Playmobilgram

Je me souviens de ce jour maudit et parfait à la fois. Ou elle m’avait fait pleurée, ou j’étais partie pour ne pas me faire du mal, pensant que tu l’aimais que tu n’avais d’yeux que pour elle. Je me souviens comme si c’était hier, la larme qui perlait sur ma joue, et l’envie de vomir que me procurait la jalousie. Quand j’y repense la même larme ruisle sur ma joue. Je suis partie, je ne voulais pas qu’il me voit dans cet êtat, êtat de faiblesse, j’avais passée une longue année a forgé l’image de la fille forte,qui defonce les mecs, et qui a confiance en elle, j’avais mis toute ma sueur pour cette image, j’avais trop souffert et pour la detruire pour ça, pour lui.. Elle me tenait la main, mon amie, celle qui connaissait mon probléme, elle m’aidait à avançer, mais en milieude chemin, mes jambes lachèrent, je me repris pleine de colere. En arrivant dans un coin, je deversai toutes mes larmes, tout ce que j’avais, je donnai des coups au mur, et criais que j’en pouvais plus. Puis, quelques secondes après, j’entendis une voix, puis une deuxième, lui, c’était lui, et mon amie, elle lui demandait de partir, mais il n’obeissait pas. Il m’avait suivit laissant l’autre @

22 Dic , 2014  

Je me souviens de ce jour maudit et parfait à la fois. Ou elle mavait fait pleurée, ou jétais partie pour ne pas me faire du mal, pensant que tu laimais que tu navais dyeux que pour elle. Je me souviens comme si cétait hier, la larme qui perlait sur ma joue, et lenvie de vomir que me procurait la jalousie. Quand jy repense la même larme ruisle sur ma joue. Je suis partie, je ne voulais pas quil me voit dans cet êtat, êtat de faiblesse, javais passée une longue année a forgé limage de la fille forte,qui defonce les mecs, et qui a confiance en elle, javais mis toute ma sueur pour cette image, javais trop souffert et pour la detruire pour ça, pour lui.. Elle me tenait la main, mon amie, celle qui connaissait mon probléme, elle maidait à avançer, mais en milieude chemin, mes jambes lachèrent, je me repris pleine de colere. En arrivant dans un coin, je deversai toutes mes larmes, tout ce que javais, je donnai des coups au mur, et criais que jen pouvais plus. Puis, quelques secondes après, jentendis une voix, puis une deuxième, lui, cétait lui, et mon amie, elle lui demandait de partir, mais il nobeissait pas. Il mavait suivit laissant lautre @

#Playmobil photo shared by _jeanne_dlo_ on Instagram on December 22, 2014 at 10:09AM

,


Comment: